Réseau Aquitain des comités d'éducation pour la santé

Glossaire

 
Compétences psychosociales

Les «compétences psychosociales» sont à considérer comme des outils d’adaptation cognitive, émotionnelle, comportementale permettant à un individu de faire face aux situations de la vie en respectant les autres et en collaborant avec eux. Le modèle sous jacent est celui de «la gestion de soi», la gouvernance de soi pour agir plus efficacement sur l’environnement et dans l’environnement.
On peut regrouper la diversité de ces compétences en cinq grands éléments :
1. La capacité à résoudre des problèmes et à prendre des décisions,
2. L’aptitude à l’analyse critique et prospective des situations et à être créatif,
3. La facilité à communiquer,
4. Le renforcement de la confiance en ses propres capacités,
5. L’entraînement à savoir gérer le stress et les émotions.

Bernard Goudet, CRAES-CRIPS Aquitaine

Education aux médias

L’éducation aux médias vise à développer des programmes d’activités qui amènent les jeunes à explorer l’univers des médias afin de découvrir le rôle qu’ils jouent dans notre culture et la manière dont ils influencent la perception que nous avons du monde.

Programme d’éducation critique à la télévision ». Jacques Piette, Luc Giroux et André H. Caron. Département de communication de l’Université de Montréal en collaboration avec l’Association nationale des téléspectateurs.

Education par les pairs

Approche éducationnelle, qui fait appel à des pairs (personnes de même âge, de mêmes contexte social, fonction, éducation ou expérience) pour donner de l'information et pour mettre en avant des types de comportements et de valeurs. Notamment dans la prévention vis-à-vis de la drogue et du sida, l'éducation par des pairs est une alternative ou un complément aux stratégies d'éducation pour la santé traditionnelles. Cette approche repose sur le fait que lors de certaines étapes de la vie, notamment chez les adolescents, l'impact des pairs est plus grand que d'autres influences.

Glossaire des termes techniques en santé publique, Commission européenne

 
Education pour la santé

Nous avons retenu 4 formulations qui peuvent illustrer des points de vue susceptibles de structurer des orientations pertinentes pour l'action :

1. Tout ensemble d'activités d'information et d'éducation qui incitent les gens à VOULOIR être en bonne santé, à SAVOIR comment y parvenir, à FAIRE ce qu'ils peuvent, individuellement et collectivement pour conserver la santé, à RECOURIR à une aide en cas de besoin.

OMS (1983, 36ème assemblée mondiale)

2. Notre projet est un projet éducatif vers les individus et la population pour permettre le débat éthique sur la santé : donner les moyens effectifs et cognitifs de s'informer, de connaître, de comprendre la santé et ses enjeux ; clarifier les valeurs, les croyances personnelles et culturelles ; développer l'estime de soi et des autres ; entraîner à la responsabilité et à la décision ; faire prendre conscience des déterminants sociaux, économiques ; favoriser la participation, l'engagement individuel et collectif.

M. Demarteau, APES, Université de Liège, 1993

3. L'éducation pour la santé, pour nous est un acte d'accompagnement de l'homme pris dans ses trois dimensions : de sujet individuel désirant et contradictoire ; de sujet inséré dans une culture qui le modèle et le contraint ; de sujet politique, collectivement responsable et à la fois dépossédé des choix de société qui conditionnent la qualité de vie.

Ph. Lecorps (ENSP, 1989)

4. L'éducation pour la santé est un processus créant avec les personnes et les groupes les conditions du développement de leurs capacités vis à vis de la santé, valorisant leur autonomie et leur responsabilité.
J.L Véret, glossaire de l'éducation et de la promotion de la santé, CRES Basse Normandie, 2002

Education thérapeutique du patient

L’éducation du patient ou éducation thérapeutique du patient est définie comme suit : « Elle vise à aider les patients à acquérir ou maintenir les compétences dont ils ont besoin pour gérer au mieux leur vie avec une maladie chronique. Elle fait partie intégrante et de façon permanente de la prise en charge du patient. Elle comprend des activités organisées, y compris un soutien psychosocial, conçues pour rendre les patients conscients et informés de leur maladie, des soins, de l’organisation et des procédures hospitalières, et des comportements liés à la santé et à la maladie. Ceci a pour but de les aider (ainsi que leurs familles) à comprendre leur maladie et leur traitement, collaborer ensemble et assumer leurs responsabilités dans leur propre prise en charge dans le but de les aider à maintenir et améliorer leur qualité de vie.

Haute Autorité de Santé, Inpes. Structuration d’un programme d’éducation thérapeutique du patient dans le champ des maladies chroniques. Guide méthodologique.

D'autres définitions sur le site très complet de l'INPES

Empowerment

Promotion des capacités des individus à former et maîtriser leurs conditions sociales et les règles de leur propre vie. Leur estime de soi est renforcée, leur capacité est mise en exergue. Ils sont plus à même de travailler avec d'autres personnes pour réaliser leurs objectifs. Dans cette approche, même les personnes avec de faibles capacités ou dans des situations critiques sont perçues comme possédant des points forts et des ressources. La procédure d'empowerment ne peut pas être produite, mais uniquement promue.

Glossaire des termes techniques en santé publique, Commission européenne.

 
Promotion de la santé

La promotion de la santé est le processus qui confère aux populations les moyens d'assurer un plus grand contrôle sur leur propre santé et d'améliorer celle-ci. Cette démarche relève d'un concept définissant la "santé" comme la mesure dans laquelle un groupe ou un individu peut d'une part, réaliser ses ambitions et satisfaire ses besoins, et d'autre part, évoluer avec le milieu ou s'adapter à celui-ci. La santé est donc perçue comme une ressource de la vie quotidienne, et non comme le but de la vie ; il s'agit d'un concept positif mettant en valeur les ressources sociales et individuelles ainsi que les capacités physiques. Ainsi donc, la promotion de la santé ne relève pas seulement du secteur sanitaire : elle dépasse les modes de vie pour viser le bien-être.

Charte d'Ottawa, OMS (1986)

 
Santé communautaire

La santé communautaire implique une réelle participation de la communauté à l'amélioration de sa santé : réflexions sur les besoins, les priorités; mise en place, gestion et évaluation des activités. Il y a santé communautaire quand les membres d'une collectivité, géographique ou sociale, réfléchissent en commun sur leurs problèmes de santé, expriment des besoins prioritaires et participent activement à la mise en place et au déroulement des activités les plus aptes à répondre à ces priorités.

Manciaux M., Deschamps J.-P. La santé de la mère et de l'enfant. Parisrion Médecine Sciences, Paris, p. 31 (1978)

 
Conseil Régional d'Aquitaine
Plan du Site | Mentions légales | Webmaster
© 2011 Ireps Aquitaine || conception IMPEC|TOONGA