Cette intervention est relativement récente. Ce n’est pas une révolution, néanmoins, cela reste une opération chirurgicale qui a montré ses preuves. Cette technique est sécurisée, performante et rapide. L’ensemble de la procédure est réalisée par le laser au même titre que le retrait de la couche superficielle de la cornée. Cette chirurgie de l’œil a la particularité de se dérouler en ambulatoire. Elle ne nécessite pas d’hospitalisation. L’intervention est indolore et elle est effectuée en position couchée. Les deux yeux peuvent être traités lors d’une même intervention.

Corriger les troubles de la vision

La PKR est une technique chirurgicale permettant de traiter les troubles de la vue, l’opération est réalisée sous anesthésie locale (gouttes) et elle est complètement indolore. La couche superficielle de la cornée est dans un premier temps retirée puis le laser est directement appliqué à la surface de l’œil. En fin d’intervention, le chirurgien va poser une lentille sur l’œil, elle va aider à la cicatrisation. Elle pourra être retirée quelques jours plus tard. 

L’œil peut être douloureux et sensible durant les trois premiers jours. La récupération de la vision est progressive. Il faut compter au moins une semaine avant de pouvoir reprendre son quotidien normalement. Cette technique de chirurgie existe en France depuis 1990. Elle est très pratiquée par les chirurgiens ophtalmologistes. Elle se pratique dans une clinique de la vision ou un service hospitalier spécialisé.

Qui est concerné par la PKR ?

Cette opération chirurgicale est conseillée en cas d’une faible myopie. Elle peut parfois être considérée comme de la chirurgie esthétique. La technique se déroule en deux temps, l’ablation de la couche superficielle de la cornée puis la zone est ensuite exposée au laser. La PKR permet de corriger certains petits défauts de la vision, outre la faible myopie, elle est aussi efficace pour traiter un petit astigmatisme. Seules les cornées saines peuvent subir ce type d’intervention. Cette opération sous anesthésie avec un collyre dure environ une dizaine de minutes par œil. 

L’assurance maladie ne rembourse pas cette intervention chirurgicale. Les tarifs peuvent osciller entre 1000 et 2000 euros. Même si cette technique reste indolore, le patient peut ressentir quelques petites brûlures, un larmoiement 4 à 5 jours après l’opération. Durant la cicatrisation, la vision reste floue. La PKR est une intervention sûre, efficace et d’une grande précision. 

Aujourd’hui, cette technique a atteint un niveau de qualité très élevé. La PKR ne peut pas être pratiquée en cas de pathologies évolutives de la cornée, de cataracte, de glaucome, de dégénérescence…