Être senior est loin d’être facile. C’est vrai, la plupart de ces personnes se retrouvent seules au quotidien, ce qui pèse lourd de conséquences. L’isolement, le fait de ne pouvoir parler à personne n’est pas facile. De plus, certaines ont des difficultés à s’occuper d’elles-mêmes. Pourtant, elles ne veulent toutefois pas se retrouver en maison de retraite. Il faut alors trouver un bon compromis. 

L’Aide Personnalisée d’Autonomie : un soutien financier non négligeable

Avec les aides à domicile, les seniors peuvent être soutenus, aussi bien moralement que physiquement. En effet, des personnes compétentes peuvent les aider dans leurs tâches ménagères, faire leurs courses, préparer leurs repas, faire la toilette, etc. Grâce à ces professionnels, les personnes âgées peuvent retrouver un peu plus de sérénité dans leur vie. Les auxiliaires de vie sont des acteurs essentiels pour leur autonomie. Elles peuvent alors bénéficier d’un accompagnement adéquat. De plus, en recevant leurs auxiliaires, elles peuvent discuter et être assistées dans différentes tâches comme remplir les papiers administratifs, la préparation des repas, les courses, le ménage, etc. Elles bénéficient alors d’un accompagnement social qui leur permet de retrouver un certain bien-être. Ils rompent donc leur solitude. Contrairement aux idées reçues, ces aides à domicile ne coûtent pas forcément trop cher puisqu’il existe une aide personnalisée d’autonomie. L’APA est un soutien financier non négligeable pour les personnes âgées en perte d’autonomie et rencontrant des problèmes pour réaliser les tâches de la vie courante. Cette aide est délivrée par les conseils départementaux. Elle est également liée au degré de dépendance déterminé par une grille nationale appelée AGGIR, établie par des experts. Pour pouvoir en profiter, il faut être âgé d’au moins 60 ans, habiter en France de manière régulière et stable et relever du GIR 1 à 4, qui est le niveau de dépendance. Il aide à évaluer les capacités des personnes à accomplir 10 activités corporelles et mentales essentielles de la vie quotidienne. Le montant de l’APA est fixé par un barème. Il est variable en fonction du degré de la perte d’autonomie. Il peut donc aller de 676 € à 1 747 €, selon le profil. 

Un quotidien préservé chez soi

Alors, si vous désirez que l’un de vos parents ou l’un de vos proches puisse rester à son domicile, n’hésitez pas à faire une demande d’aide à domicile. Cet accompagnement est plus qu’essentiel pour offrir une vie plus sécurisée à vos aïeuls, c’est pourquoi il ne faut pas le négliger. Avec le soutien d’une professionnelle, votre mère, père, grand-mère, grand-père ou autres, pourra rester chez lui ou chez elle, en toute sécurité. Bénéficiant d’une approche professionnelle et humaine, l’auxiliaire en question veillera à son bien-être. Les obligations qui lui seront confiées seront réalisées avec savoir-faire. La gestion de l’autonomie du senior sera optimisée. Il aura tout le loisir de tisser des liens avec son aide à domicile, ce qui lui fera le plus grand bien. Votre proche pourra discuter, partager, effectuer quelques tâches tout en étant soutenu et guidé. Cet arrangement offrira une véritable bouffée d’oxygène à votre proche. La professionnelle fera en sorte d’optimiser l’autonomie de la personne, selon ses besoins. Elle pourra intervenir jour et nuit, tous les jours de la semaine, même le week-end. Votre proche pourra garder son rythme de vie et surtout, rester à son domicile. Grace a une auxiliaire à domicile, les séniors pourront de nouveau se débrouiller un peu et atteindre leurs objectifs plus facilement. Leur autonomie sera ainsi préservée, ce qui est essentiel pour retrouver leur confiance et leurs habitudes. Conserver un minimum d’autonomie est le but premier pour les personnes âgées, alors, vous l’aurez compris, l’aide à domicile reste la seule solution. De plus, cela reste tout de même un grand soulagement pour les proches qui ne peuvent pas rendre visite à leurs aïeuls chaque jour ou qui habitent loin.