Le poppers est une substance vasodilatatrice utilisée essentiellement ses effets euphorisants et son influence sur le désir sexuel. Bien que sa consommation n’ait pas réellement d’effets sur l’organisme à première vue, une utilisation fréquente pourrait s’avérer dangereuse pour l’utilisateur. Cette substance présente-t-elle un réel danger pour la santé ? La réponse ici.

Qu’est-ce que le poppers ?

Le poppers désigne l’ensemble des dérivés de nitrite d’alkyle cyclique ou aliphatique. Il s’agit en effet d’un vasodilatateur liquide commercialisé dans de petits flacons. En réalité, ce produit doit son nom au « pop » qu’on entend au moment de l’ouverture de la fiole. Très volatile, cette substance possède une odeur caractéristique semblable à celle du vernis à ongles ou d’un solvant de peinture. De ce fait, pour la consommer, les utilisateurs l’inhalent généralement par le nez.

Les poppers sont surtout composés de nitrite d’amyle, de butyle, de propyle, d’isobutyle, de pentyle ou d’isopropyle. Ils étaient jadis utilisés dans le domaine médical pour traiter certaines pathologies cardiaques. Cependant, dans les années 70, on remarque leur utilisation dans un contexte sexuel, davantage dans le milieu LGBTQIA+. Ce phénomène est essentiellement dû aux propriétés vasodilatatrices du produit qui favorise le relâchement du sphincter anal et facilite donc les relations intimes anales. En outre, il est utilisé à des fins récréatives et on le retrouve dans les lieux festifs.

Le poppers est-il une drogue ?

Même s’il est souvent comparé à un stupéfiant, le poppers est plus considéré comme un composé psychoactif. En effet, le terme drogue est assez difficile à définir. Toutefois, sa définition se base sur de nombreux paramètres. On pense notamment :

  • au pouvoir addictogène du produit ;
  • la manifestation ou non d’un syndrome de sevrage en cas d’arrêt de consommation ;
  • la dangerosité de la substance ;
  • l’intensité des effets du produit et leur durée dans le temps.

Le poppers ne rend pas le consommateur dépendant, il n’occasionne pas non plus de symptômes de sevrage lors d’un arrêt d’utilisation. D’ailleurs, sa consommation ne présente aucun danger majeur sur le corps, sauf en cas de surdose ou d’ingestion.

poppers est-il dangeureux pour la santé ?

Dans l’Hexagone, cette substance n’est pas considérée comme une drogue. Elle n’est pas soumise à dépistage et est autorisée à la vente de manière légale. Ce cadre règlementaire a facilité l’accessibilité du produit à la fois dans les milieux homosexuels et hétérosexuels.

Où acheter du poppers ?

Vous pouvez retrouver le poppers en vente libre sur internet, notamment dans les magasins dédiés comme le Poppers-boutique.com. Il est aussi commercialisé dans les sexshops, les saunas gays, les boutiques de cigarettes électriques ou encore les bureaux de tabac.

Quels sont les effets de cette substance sur l’organisme ?

De manière générale, les personnes qui consomment ce produit le font surtout pour profiter de ses effets sur le désir sexuel et de ses propriétés euphorisantes.

Quand les vapeurs du poppers pénètrent l’organisme, elles agissent en très peu de temps. Elles entraînent un sentiment d’euphorie et d’hilarité ainsi qu’une augmentation du rythme cardiaque. En outre, le produit va permettre de détendre les muscles lisses du corps, ce qui va occasionner la dilatation des vaisseaux sanguins et l’augmentation de la circulation du sang. Ce phénomène est favorable pour optimiser les performances sexuelles, retarder l’éjaculation et augmenter l’intensité de l’orgasme.

La prise de cette substance peut aussi induire des sensations d’éblouissement, d’étourdissement et de chaleur extrême dans tout le corps. Cette action pourrait aussi déclencher des hallucinations.

Par ailleurs, l’intensité des effets du poppers va évoluer en fonction de plusieurs facteurs. Il s’agit principalement de la quantité inhalée, de l’état d’esprit au moment de la consommation, de la physiologie et du cadre dans lequel vous vous trouvez. Cependant, bien qu’ils soient intenses, ces effets ne durent pas très longtemps.

Quels sont les risques liés à l’utilisation de ce produit ?

Les principes actifs contenus dans le poppers sont associés à plusieurs risques sur la santé. Ils peuvent occasionner des irritations au niveau du nez et des yeux. En outre, à cause de leur côté inflammable, ils peuvent engendrer des dommages comme des brûlures lors d’une exposition à une source de combustion.

Une prise régulière et constante peut causer des rougeurs sur la peau et au niveau des yeux. Le consommateur peut également développer une forte sensibilité à la lumière. Il est aussi susceptible de souffrir plus tard d’écoulements et d’inflammations des muqueuses nasales.

La consommation du poppers peut accroître les chances de souffrir de méthémoglobinémie (manque d’oxygène dans le sang). Cette pathologie peut induire un dysfonctionnement des organes et même le décès lorsqu’elle n’est pas prise en charge en peu de temps.

Comment limiter les effets secondaires de cette substance ?

À l’instar de la majorité des produits psychoactifs, le poppers aussi expose le consommateur à des effets indésirables. Toutefois, il est possible de les réduire en prenant quelques précautions. Ainsi, il est conseillé :

  • d’espacer les inhalations ;
  • d’éviter de conduire après une prise ;
  • de nettoyer le goulot de la fiole avant d’inhaler les vapeurs ;
  • de ne pas boire la substance ou se l’injecter ;
  • et surtout d’éviter de combiner le poppers avec des médicaments ou des stupéfiants.

De même, l’utilisation de ce produit est strictement proscrite chez la femme enceinte et chez les personnes qui souffrent de maladies cardiaques ou d’une défaillance du système immunitaire.