L’algie vasculaire de la face, également appelée céphalée de Horton, est décrite comme une douleur lancinante et atroce. La fréquence de ce mal de tête dans la population est estimée à 0,4% et c’est l’un des types de céphalées les plus rares. Ce mal de tête, également connu sous l’appellation de céphalée en grappe, est neuf fois plus fréquent chez les hommes que chez les femmes. Lisez la suite de cet article pour en savoir plus sur les causes, les symptômes et les traitements de l’algie vasculaire de la face.

Symptômes de l’algie vasculaire de la face

L’algie vasculaire de la face est une douleur unilatérale très sévère qui est ressentie dans la région de l’œil et de la tempe. Le terme « grappe » signifie que cette douleur est cumulative. Le terme a été inventé parce que les céphalées en grappe apparaissent très souvent à intervalles réguliers sur une période de plusieurs semaines, voire plusieurs mois. Elles apparaissent, par exemple, au printemps ou à l’automne, puis disparaissent temporairement.

algie vasculaire de la face

L’algie vasculaire de la face était aussi anciennement connue sous le nom de céphalée de Horton. Ce mal de tête unilatéral survient le plus souvent au niveau des yeux, mais il peut s’étendre à la mâchoire ou à l’arrière de la tête. Les autres symptômes caractéristiques de ce type de douleur comprennent :

  • Rougeur ou larmoiement de l’œil du côté douloureux de la tête
  • Paupière tombante
  • Nez bouché ou écoulement nasal
  • Anxiété
  • Transpiration accrue du visage

Une crise de douleur peut durer de 15 minutes à 3 heures. La douleur commence très souvent à un moment précis pendant le sommeil et vous réveille. Les intervalles entre les attaques peuvent durer de plusieurs heures à deux jours. Après un certain temps, la fréquence des attaques diminue jusqu’à ce que la céphalée s’arrête complètement. Cependant, les douleurs reviendront après quelques mois ou quelques années.

Qu’est-ce qui cause l’algie vasculaire de la face ?

Les causes de l’algie vasculaire de la face ne sont pas encore connues. Ces types de douleurs apparaissent généralement pour la première fois avant l’âge de 30 ans. Certains experts soupçonnent l’hypothalamus d’être responsable de la douleur. En effet, c’est une zone du cerveau qui est responsable du rythme du sommeil et de l’éveil. Les problèmes qui y sont associés peuvent expliquer la nature épisodique de l’algie vasculaire de la face.

Comme pour tous les types de maux de tête, les crises de douleur en grappes peuvent être causées par certains facteurs, comme l’alcool et la nicotine, mais aussi par des stimuli lumineux, et certains types d’aliments, comme le poisson ou les produits laitiers.

Comment traiter l’algie vasculaire de la face ?

Nous ne connaissons actuellement aucun remède contre l’algie vasculaire de la face. Cependant, certains traitements peuvent aider réduire la gravité et la fréquence des crises. Pour les céphalées en grappe, les médicaments oraux sont généralement trop lents pour arrêter une crise avant qu’elle ne se résolve spontanément.

L’inhalation d’oxygène pur permet de soulager la douleur ressentie lors d’une attaque. L’oxygène prescrit par votre médecin est stocké dans des bouteilles à la maison et peut être utilisé en cas de besoin. Certains médicaments prescrits pour les migraines (triptans) peuvent également être utilisés. Ils sont disponibles sous forme de spray nasal ou d’injection. Les patients qui réagissent mal à ces médicaments peuvent parfois subir une intervention chirurgicale.

En raison de sa similitude avec d’autres types de maux de tête, tels que la migraine, les céphalées en grappe restent souvent non diagnostiquées pendant des années. Cette situation est très désavantageuse pour les personnes souffrant de cette affection, car la douleur ressentie lors des crises a un impact significatif sur leur qualité de vie. Elles sont incapables de travailler pendant les crises et, à long terme, elles risquent de devenir inaptes et déprimés.