Skiacol est un collyre à base de chlorhydrate de cyclopentolate, un anticholinergique utilisé pour soutenir les examens de la vue. Le médicament bloque les récepteurs muscariniques dans les muscles de l’œil. Ces récepteurs contrôlent la taille de la pupille et la forme du cristallin. En bloquant ces récepteurs, le cyclopentolate provoque la dilatation de la pupille, ce qui facilite l’étude des structures à l’intérieur de l’œil, telles que la rétine, le disque optique, la macula et la fovéa. Skiacol est utilisé pour dilater la pupille afin de faciliter les examens oculaires. Le médicament est également utilisé pour traiter l’inflammation de l’iris et du tractus urétéral.

Qu’est-ce que le Skiacol ?

La substance active de Skiacol est le cyclopentolate, un médicament anticholinergique qui dilate la pupille. Le mécanisme d’action de ces gouttes ophtalmique repose sur le blocage de l’activation des récepteurs cholinergiques (en particulier les récepteurs muscariniques) à la surface des cellules cibles. Dans des conditions physiologiques, les récepteurs muscariniques sont activés par l’acétylcholine. Le cyclopentate administré par voie topique dans le sac conjonctival inhibe l’effet de l’acétylcholine et détend le sphincter pupillaire. Il paralyse l’accommodation oculaire et augmente la pression intraoculaire (en réduisant l’écoulement de l’humeur aqueuse).

Skiacol

Après l’administration du collyre, le cyclopentolate peut être absorbé dans la circulation systémique. La durée de son action est plus courte que celle de l’atropine. La dilatation maximale de la pupille se produit 30 à 60 minutes après l’administration du médicament. Les symptômes disparaissent complètement après 24 heures.

La préparation est indiquée pour un usage topique dans les tests diagnostiques du fond d’œil et dans l’examen de la réfraction chez l’adulte, l’adolescent et l’enfant à partir de 1 an. Skiacol est également utilisé comme dilatateur de la pupille dans le traitement de l’iritis, de l’inflammation ciliaire et de l’uvéite chez l’adulte.

Grille des prix du skiacol

Le flacon unidose de 0,5 millilitre de Skiacol coûte en moyenne à la pharmacie. Si on prend en compte la taille du flacon et le fait que le médicament ne peut être utilisé qu’une seule fois, il s’agit d’un médicament plutôt onéreux. Vu son utilité et le fait qu’il doit être prescrit par un médecin, un tel médicament ne devrait pas coûter autant.

Peut-on se faire rembourser le skiacol ?

Curieusement Skiacol n’est pas remboursé par la sécurité sociale. Vous ne pourrez pas vous faire rembourser si vous achetez ce médicament indispensable pour un grand nombre d’examens

oculaires. Si on tient compte du prix et du fait qu’il doit être obligatoirement prescrit par un médecin, la décision de l’assurance maladie est encore plus incompréhensible. Le taux de remboursement de Skiacol est donc de 0%.

Précautions d’utilisation de Skiacol

Certaines maladies et autres circonstances peuvent constituer une contre-indication à l’utilisation ou une indication de modification de la posologie de la préparation. Dans certaines situations, il peut être nécessaire d’effectuer certains contrôles.

La préparation est destinée uniquement à un usage externe, par voie topique. Après utilisation de la préparation, protégez vos yeux de la lumière. Le port de lunettes de soleil est recommandé. Cela peut prendre jusqu’à 24 heures pour que l’œil s’adapte complètement.

L’utilisation de la préparation chez les bébés de 1 an, les enfants et les personnes âgées nécessite des précautions car des effets secondaires systémiques peuvent survenir. Les patients de ces groupes doivent faire l’objet d’une observation médicale attentive.

En raison de la possibilité d’absorption systémique, Skiacol doit être utilisé avec prudence chez les patients souffrant de :

  • iléus paralytique;
  • hypertrophie bénigne de la prostate;
  • maladie coronarienne ou des dommages au muscle cardiaque;
  • ataxie;
  • hypersensibilité aux alcaloïdes du goji;
  • rougeur des yeux.

L’utilisation de la préparation provoque des troubles visuels à long terme. Pendant la période d’application de la préparation, vous ne devez pas conduire ou faire fonctionner des équipements/machines.

Il faut l’utiliser avec prudence chez les patients atteints de glaucome. Chez les personnes de plus de 60 ans, la dilatation des pupilles peut accélérer l’apparition d’une crise de glaucome. Les enfants atteints de paralysie spastique ou de retard mental courent un risque accru d’effets secondaires.

collyre

Posologie de Skiacol

La préparation se présente sous la forme de gouttes ophtalmiques à administrer dans le sac conjonctival. Utilisez la préparation selon les recommandations de votre médecin. Ne dépassez pas les doses recommandées, car cela n’augmentera pas l’efficacité du médicament et pourrait nuire à votre santé et à votre vie. Si vous avez des doutes sur l’utilisation de la préparation, consultez votre médecin.

Pour appliquer Skiacol, appuyez légèrement sur les parois du flacon pour libérer la goutte. Afin de limiter l’absorption systémique de la substance active, il est recommandé de comprimer l’ouverture des canaux lacrymaux pendant au moins 2 à 3 minutes immédiatement après l’instillation.

Pour les adultes jusqu’à 65 ans

En cas de paralysie de l’accommodation et pour des examens ophtalmologiques, il faut administrer 1 goutte 2 fois à 10 minutes d’intervalle dans le sac conjonctival. Le test doit être effectué environ 30 à 40 minutes après la dernière instillation. En cas d’uvéite, il faut administrer 1 goutte 3 à 4 fois par jour. La durée du traitement sera déterminée par l’ophtalmologiste. 

Chez l’dulte de plus de 65 ans

La préparation est contre-indiquée.

Enfants de plus de 1 an et adolescents

Pour la paralysie de l’accommodation et les examens ophtalmologiques, il faut administrer 1 goutte 40 minutes avant l’examen. Si nécessaire, la dose peut être répétée au bout de 15 minutes. Les enfants et les adolescents doivent être surveillés pendant 30 minutes qui suivent l’administration.

Chez le nouveau-né ou le nourrissons jusqu’à 1 an

La préparation est contre-indiquée. Il y a un risque de développer une amblyopie et un risque de toxicité systémique.

Quels sont les effets secondaires du Skiacol ?

Comme tous les médicaments, Skiacol peut également provoquer des effets secondaires.

Peuvent survenir des effets indésirables locaux tels que :

  • des troubles de la vision et de l’accommodation;
  • une augmentation de la pression intraoculaire;
  • une conjonctivite;
  • un prurit;
  • une blépharite;
  • une kératite ponctuée;
  • un œdème des paupières;
  • un larmoiement;
  • une photosensibilité (photophobie).

Après application, une sensation de brûlure passagère peut survenir. Une réaction allergique (irritation oculaire permanente, vision floue, hyperémie oculaire) peut se développer en cas d’utilisation répétée.

Si les effets secondaires locaux persistent, consulter un ophtalmologiste. De plus, il peut y avoir des effets indésirables systémiques tels que :

  • une confusion;
  • des hallucinations (visuelles, auditives);
  • une sensation inhabituelle de faiblesse ou de fatigue;
  • des bouffées de chaleur;
  • une accélération du rythme cardiaque;
  • une fièvre;
  • des gaz (surtout chez les enfants);
  • une augmentation de la soif;
  • une sécheresse des muqueuses;
  • des éruptions cutanées;
  • une peau sèche;
  • une rétention urinaire.