En France, le phénomène CBD ne cesse de prendre de l’ampleur, d’autant que la législation qui régit ce cannabinoïde non psychoactif s’est précisée et assouplie. Les marques ne cessent de diversifier leurs offres pour répondre à une demande de plus en plus croissante et le nombre de points de vente croît en permanence. À savoir cependant que même si l’Hexagone a légalisé le CBD, force est d’admettre que les produits qui en contiennent commercialisés sur tout le territoire ne sont pas tous légaux. Les consommateurs doivent alors se montrer vigilants au moment de l’achat pour éviter d’avoir affaire à des stupéfiants.

Cet article abordera en détail trois des produits CBD légaux les plus vendus en France. Mais d’abord, il convient de faire un rappel sur la loi française qui s’applique à la culture, à l’exportation, à l’importation et à l’utilisation (industrielle et commerciale) du CBD.

CBD : que dit la législation française en vigueur ?

Comme le prévoit l’arrêté du 30 décembre 2021, l’autorisation de culture, d’importation, d’exportation et d’utilisation (industrielle et commerciale) du chanvre concerne désormais toutes les parties de celui-ci. Ce nouveau cadre réglementaire précise en plus que seuls les chanvres européens homologués avec moins de 0,3 % de THC peuvent être cultivés en France. Les opérations de bouturage ainsi que la commercialisation de plants sont cependant strictement interdites.

Pour ce qui est des produits finis, ceux-ci ne doivent être fabriqués qu’à partir des plantes de chanvres issues de la culture légale. Les fabricants doivent faire en sorte que leur concentration en THC soit inférieure à 0,3 %. Dans le cas où ce seuil maximum n’est pas respecté, les produits relèvent automatiquement de la politique pénale de lutte contre les stupéfiants. Et puisque les autorités françaises ont suspendu dispositions du premier alinéa du II de l’article 1er de l’arrêté du 30 décembre 2021, les fleurs et feuilles brutes de CBD sous toutes leurs formes ne sont plus interdites à la vente, à la détention et à la consommation.

En outre, tous les produits à base de CBD ne peuvent revendiquer des allégations thérapeutiques sous aucun prétexte. Les denrées alimentaires chargées en cannabidiol, plus particulièrement, ne peuvent être mises en vente sans l’autorisation préalable de l’EFSA (Autorité européenne de sécurité des aliments).

Les consommateurs peuvent se rendre sur le site shopducbd.fr pour se procurer des produits qualitatifs qui respectent les conditions évoquées précédemment.

L’huile de CBD légale

Dans la mesure où toutes les conditions fixées par la législation en vigueur sont respectées, les produits CBD sous toutes leurs formes peuvent être commercialisés en France. Parmi ceux qui rencontrent le plus de succès actuellement auprès des Français figure en tout premier lieu l’huile de CBD. Conditionnée sous forme de gouttes dans un flacon, elle est plébiscitée pour sa pureté et son authenticité.

Il s’agit plus précisément d’un produit full spectrum ou à spectre complet. La raison est qu’il contient toutes les substances actives présentes naturellement dans le chanvre. On cite notamment les phytocannabinoïdes (THC, CBD, CBG, CBN…), les terpènes, les flavonoïdes, etc. Sa teneur en THC n’excède pas 0,3 %, comme l’exige la loi, tandis que le taux de CBD varie entre 5 % et 40 %.

Notons en outre qu’il existe actuellement des huiles de CBD dont la concentration en THC est 0 %. On parle en l’occurrence des huiles broad spectrum ou à large spectre. Une fois extraits et purifiés, ces produits subissent un processus supplémentaire. Durant celui-ci, les fabricants isolent le THC grâce à la chromatographie en phase liquide pour ensuite l’éliminer naturellement à basse température. À l’issue de ce processus, les autres substances actives sont préservées.

L’huile de CBD se consomme principalement par voie sublinguale. Il est également possible de l’incorporer à une boisson ou à un aliment ou l’appliquer sur la peau (application topique). Dans tous les cas, il faut diluer le produit dans un corps gras (huile de coco, huile d’olive, huile de chanvre…) avant son utilisation.

Les fleurs de CBD légales

D’après certains experts, environ deux tiers du chiffre d’affaires généré par le marché du cannabidiol en France sont issus des fleurs de CBD. C’est ce qui explique pourquoi les acteurs de la filière ont poussé un soupir de soulagement après la suspension provisoire de l’arrêté interdisant leurs ventes.

La fleur chargée en CBD est tout d’abord différente de la fleur de cannabis qui, comme l’indique son nom, est issue du cannabis tout en ayant une forte teneur en THC. Elle provient plus précisément des plants femelles de chanvre et est récoltée quand elle arrive à maturité, puis séchée. Riche en flavonoïdes et en terpènes, une fleur de CBD fait profiter aux consommateurs de la saveur caractéristique du chanvre. Son taux de THC se trouve en deçà de 0,3 %, les plants à partir desquelles elle est cultivée ne contenant qu’une infime quantité de Δ-9-tétrahydrocannabinol (moins de 0,3 %).

Les consommateurs l’apprécient du fait qu’elle est dès le départ riche en cannabidiol. Ce produit leur permet ainsi de profiter au maximum de toutes les propriétés de ce cannabinoïde exempt d’effets psychotropes. S’il existe différentes façons de consommer une fleur de CBD, celle la plus recommandée est l’infusion. Il s’agit de préparer une tisane en versant un peu d’eau dessus, puis on laisse le tout infuser pendant quelques minutes. On peut également cuisiner avec une fleur de CBD, le cannabidiol étant comestible et se digérant facilement.

Les cristaux de CBD légaux

Les cristaux figurent aussi les produits CBD les plus populaires. L’engouement des consommateurs pour ceux-ci s’explique par sa forte concentration en cannabidiol et par le fait qu’ils ne contiennent pratiquement aucun autre cannabinoïde que le CBD. En clair, ce sont des isolats pouvant contenir jusqu’à 99 % de cannabidiol et qui se présentent sous la forme d’une fine poudre blanche. Les cristaux de CBD peuvent être consommés tels quels par voie sublinguale ou être incorporés dans diverses recettes. On peut les dissoudre dans des huiles végétales pour fabriquer des soins cosmétiques DIY.

Hormis les trois produits cités précédemment, on retrouve également les infusions CBD, les moon rocks CBD, le wax CBD, le crumble CBD, les bonbons CBD, les chewing-gums CBD, les baumes CBD, les pommades CBD…