L’espérance de vie. Au-delà des chiffres, un indicateur pour notre société. Un indicateur qui a d’ailleurs suscité de vifs débats auprès de la classe politique pendant les élections législatives. Et si, ces derniers n’avaient pour objectif que de déterminer l’âge le plus propice pour un départ à la retraite, pour d’autres, c’est l’objet d’études menées pour créer une base de données. Au-delà d’une base de données, un outil en ligne qui permet de prédire l’impact de pas moins de 1 800 maladies courantes (maladies qui affectent aussi bien les poumons que le système nerveux, que le cerveau ou encore l’intestin et les voies urinaires notamment) sur l’espérance de vie. Car il est là le débat. À l’heure où les progrès de la science, où les technologies nous permettent de vivre plus longtemps, notre espérance de vie est impactée par les nombreuses maladies qui nous touchent (diabète, obésité parmi ces fléaux des temps modernes). Un modèle qui permet d’estimer le nombre d’année de vie en moins et qui sait de réorienter les campagnes de prévention. 

En attendant, il est des astuces pour se prémunir d’une maladie et d’autres, pour réduire leurs impacts. C’est le cas notamment de la molécule de chanvre : le CBD. Le CBD présentant des effets positifs sur le stress, l’anxiété, le sommeil, les douleurs musculaires et articulaires, mais aussi sur des maladies lourdes (sclérose en plaques, épilepsie, fibromyalgie notamment). Et s’il n’est pas un médicament et ne peut se substituer à un traitement, il convient de le choisir avec soin.

Gros plan sur les conseils d’achat de CBD.

Achat CBD :  la forme

Le CBD est présent sur le marché sous de nombreuses formes

Tisanes et thés au CBD, E.-liquide au CBD, friandises au CBD, fleur, huiles, cristaux, gâteaux, gélules ou encore cosmétiques au CBD … la palette des produits ne cesse d’augmenter. Dès lors pour faire le bon choix, il convient de définir quelles sont les attentes. Chacune de ces options répond à un besoin spécifique. Les fumeurs privilégieront un E.-liquide, les amateurs de tisanes au coucher, un thé ou une infusion au CBD, les apprentis chefs pourront quant à eux miser sur des fleurs de CBD pour agrémenter leurs mets par exemple. Et, pour celles et ceux qui apprécient la saveur, l’huile de CBD est à préférer aux gélules. À chacun donc de trouver la forme qui lui convient. 

Achat CBD : la concentration

Avant de se lancer dans l’achat CBD, il convient de se rapprocher de son médecin traitant

Bien loin d’être une perte de temps, cela permet de s’assurer que sa consommation n’est pas contre-indiquée avec son état de santé, son métabolisme. Une fois fait, il faut avoir à l’esprit que les concentrations ne sont pas uniformes. Certains produits sont exprimés avec une concentration de CBD en pourcentage, d’autres en milligramme. Quoi qu’il en soit, une chose est sûre, mieux vaut sélectionner un faible dosage pour commencer. Fonction des effets, il est possible d’augmenter petit à petit ce dosage. Là encore, l’avis du médecin est d’une aide précieuse. Car l’objectif est de profiter des effets positifs du CBD sur un état de santé et non de le dégrader.  

Achat CBD : l’origine

À l’image de tous les produits du commerce, l’origine est le principal critère à surveiller. Tout comme la teneur en THC du produit CBD.

Pour rappel, le CBD – et seulement lui – est autorisé par la réglementation française si et seulement si le produit CBD contient du THC dans une concentration inférieure à 0,2%. Mieux vaut donc s’assurer de cela avant de finaliser son achat de CBD. En parallèle, la traçabilité, la composition, l’origine sont eux aussi à regarder de près. Il est essentiel de comprendre la provenance pour s’assurer de la qualité du produit. Et pour que le produit CBD procure les sensations attendues, mieux vaut privilégier du chanvre bio. Comme les produits de consommation courante, les produits issus de l’agriculture biologique comme les gâteaux par exemple, sont de meilleures qualités. Pour finir, il est également préférable d’acheter des produits issus de cultures française et/ou européenne dont la législation est plus stricte. Une petite vérification sur les accréditations des laboratoires effectuant les analyses n’est pas superflue pour s’assurer de la qualité des produits.