Plus d’une personne sur cinq sont touchées par la cataracte après 65 ans et ce taux monte à deux personnes sur trois après 85 ans. Et le pourcentage ne cesse de croître avec l’allongement constant de l’espérance de vie. De ce fait, la cataracte est une pathologie relativement courante. La chirurgie en est le principal traitement. Focus sur cette maladie que l’humanité connaît depuis la nuit des temps.

Qu’est-ce que c’est ? Quels en sont les symptômes ?

La cataracte est une maladie de l’œil qui touche une grande partie de la population, surtout à partir de 65 ans. Elle se caractérise par une opacification partielle ou totale du cristallin. En d’autres termes, la maladie recouvre le cristallin d’une sorte de brouillard alors que cette lentille naturelle située à l’arrière de l’iris est normalement transparente.

L’incidence d’une cataracte sur la vue est gênante, surtout en cas de cataracte totale. En effet, le cristallin devient incapable de focaliser sur l’image. C’est comme un appareil photos dont le focus ne fonctionne plus : les images restent floues. Cette vision floue est donc le premier symptôme de la cataracte. Ensuite, les personnes touchées sont facilement éblouies par la lumière. Les couleurs leur semblent également plus ternes.

En tout cas, la maladie évolue relativement vite et de manière irréversible. Une prise en charge adaptée est donc indispensable pour retrouver une bonne vision.

Il y a différents types de cataracte

La forme la plus courante de cette maladie apparaît chez les personnes âgées, généralement à partir de 65 ans. Elle fait partie d’un processus naturel chez de nombreuses personnes où le cristallin durcit et devient opaque avec l’âge. Les cas des cataractes séniles bilatérales sont assez rares. La pathologie touche en général plus un œil que l’autre.

cataracte

En plus de la forme sénile, la cataracte peut également être secondaire. Elle se développe à cause d’une autre maladie, notamment le diabète si celui-ci n’est pas assez bien contrôlé. La prise de certains médicaments peut aussi provoquer une cataracte secondaire. Ensuite, il se peut que des traitements par radiation (ex : la radiothérapie du cancer) entraînent la dégénérescence du cristallin. Par ailleurs, des maladies oculaires peuvent également dégénérées en cataracte. C’est le cas d’une forte myopie, d’un décollement de la rétine ou encore d’un glaucome. Bien entendu, l’apparition d’une cataracte n’est pas systématique dans ces cas-là.

D’autre part, on peut parler de la cataracte traumatique qui survient à la suite d’un coup sur les yeux, d’une coupure ou encore d’une brûlure par produits chimiques ou par exposition à une chaleur trop intense.

Et enfin, alors que l’on est habitué aux cas de cataracte sénile, il faut savoir que la cataracte peut aussi toucher les enfants. La cataracte congénitale se manifeste dès la naissance. Elle est fort probable en cas de maladie congénitale comme la trisomie 21. Elle se transmet également au fœtus par la mère en cas de maladies infectieuses (syphilis, rubéole, toxoplasmose, l’herpès génital, etc.) pendant la grossesse.

Soigner la cataracte par la chirurgie

La chirurgie est pour le moment la solution la plus efficace pour soigner une cataracte. Réalisable sans distinction d’âge, c’est l’opération la plus fréquente dans le monde. Rien qu’en France, près de 600.000 personnes en bénéficient chaque année.

Bien entendu, l’ophtalmologiste seul pourra demander à ce que le patient subisse tous les examens nécessaires pour confirmer la cataracte. Et seuls les résultats de ces examens confirmeront ou non la pathologie. Cependant, certains signes ne trompent pas et envisager un examen de la vue (dans la perspective d’une intervention chirurgicale) est nécessaire quand ils persistent. Parmi ces symptômes qui devraient alerter, on peut citer la difficulté de bien voir la nuit, notamment au volant quand on a dans les yeux les phares des voitures qui roulent en sens inverse. Vous avez tout le temps le réflexe d’agrandir la taille des textes sur votre écran d’ordinateur ? Il peut s’agir d’une cataracte (ou d’une autre pathologie visuelle) Prenez rendez-vous chez votre ophtalmologiste pour en avoir le cœur net. L’impression de couleurs plus ternes et plus estompées est également un signe de cataracte qui devrait vous motiver à consulter un spécialiste.

En tout cas, une chirurgie de la cataracte dure moins de 30min. L’opération se fait en ambulatoire, avec anesthésie locale. Elle consiste à enlever la partie opacifiée du cristallin et à la remplacer par un implant. En plus de permettre au patient de retrouver une vue nette, cette intervention peut améliorer d’autres défauts oculaires comme la myopie, la presbytie, l’astigmatisme ou encore l’hypermétropie. Alors que les yeux peuvent larmoyer ou présenter une sensation de picotement (comme une poussière dans l’œil), un collyre peut être prescrit le temps de la cicatrisation voire plus longtemps.

La cataracte est une pathologie courante et son traitement (par la chirurgie) présente un très fort taux de réussite. Étant l’intervention la plus courante du monde, elle est basée sur des expériences parfaitement rodées et les complications sont rares. D’ailleurs, ces dernières relèvent d’éventuelles pathologies oculaires existantes chez le patient, mais pas de l’intervention à proprement parler.