L’hiver n’est pas seulement la saison de la grippe. Ce n’est pas sans raison que les cliniques se remplissent de patients à cette période de l’année et que la vente de médicaments augmente rapidement. Immunité réduite, manque de soleil, conditions météorologiques défavorables…, ce ne sont là que quelques-uns des facteurs qui se traduisent par notre mauvais état pendant les mois froids. Quelles sont les maladies les plus courantes pendant l’hiver, de quels maux souffrons-nous et comment s’en protéger ?

#1 Rhume

Le rhume est de loin la maladie la plus courante à l’automne. Le rhume est un groupe de symptômes associés à une inflammation de la muqueuse du nez, de la gorge et des sinus causée par une infection virale. Bien sûr, un rhume peut survenir tout au long de l’année, mais l’incidence maximale se situe en automne et en hiver.

maladie hivernale

Les adultes attrapent des rhumes 2 à 4 fois par an. La maladie dure généralement environ 7 jours et ses symptômes comprennent un malaise général, un mal de gorge, un écoulement nasal, des éternuements et parfois de la toux. Il peut également y avoir une faible fièvre (37-38 degrés C).

Le traitement du rhume consiste à combattre ses symptômes. Les médicaments utilisés pour le rhume ne raccourcissent pas la durée de la maladie, mais réduisent seulement la gravité des symptômes. En plus du traitement symptomatique, le repos au lit et une consommation abondante de liquides sont recommandés.

#2 Grippe

La grippe est également très fréquente en hiver. Elle est souvent confondue avec le rhume. Bien que les symptômes soient similaires, elle est causée par d’autres virus. Elle est généralement plus grave et peut entraîner de graves complications.

La grippe et le rhume se distinguent généralement par l’apparition soudaine de symptômes et la présence d’une forte fièvre (jusqu’à 40 degrés C). Il y a aussi une sensation de dépression, des frissons, des maux de tête, de la toux et des douleurs musculaires.

Dans les cas moins graves, le traitement de la grippe, ainsi que le traitement du rhume, repose sur l’utilisation de médicaments symptomatiques et le repos. Parfois, un traitement causal (antiviral) est utilisé, mais il doit être appliqué tôt pour être efficace.

#3 Herpès

Une personne qui a contracté le virus de l’herpès une fois l’aura toujours dans son système. Les virus

restent dans un état de latence, c’est-à-dire en sommeil dans les ganglions des cellules nerveuses, et leur activation se fait sous l’influence de divers facteurs.

Ceux-ci incluent l’infection, la faiblesse corporelle et l’hypothermie. Cela rend l’herpès particulièrement courant en automne. D’autres facteurs pouvant affecter l’activation du virus sont le stress, la malnutrition, les menstruations ou l’exposition au soleil.

L’herpès se présente sous la forme de petites vésicules douloureuses remplies de liquide transparent. Après leur rupture, des ulcères douloureux et des érosions apparaissent. Le traitement repose principalement sur l’utilisation d’antiviraux topiques et de médicaments desséchants.

#4 Angine

L’angine de poitrine est l’une des maladies les plus courantes en hiver. Elle se caractérise par un mal de gorge sévère et une difficulté à avaler. Les symptômes apparaissent généralement soudainement et sont souvent accompagnés d’une fièvre de plus de 38 degrés Celsius.

De plus, il existe une rougeur et un gonflement des amygdales palatines avec des dépôts fibreux. Les ganglions lymphatiques sous-maxillaires sont également hypertrophiés. L’absence d’autres symptômes caractéristiques d’un rhume est également fréquente.

#5 Faiblesse corporelle

Une maladie courante en hiver est également l’affaiblissement général du corps. Elle résulte principalement de l’apport insuffisant de vitamines et de nutriments dans l’alimentation, ce qui se traduit à son tour par une plus grande susceptibilité à contracter d’autres maladies. Par conséquent, en hiver, il vaut la peine de regarder de plus près votre alimentation.

#6 Laryngite / Pharyngite

Souvent, avec le rhume, la laryngite et la pharyngite apparaissent également en hiver. Nous parlons d’infections du larynx et du pharynx, qui se manifestent par :

  • Une difficulté à avaler;
  • Une toux;
  • Une inflammation de la cavité buccale;
  • Des mucosités;
  • Un abaissement de la voix;
  • Des rougeurs dans la gorge

Il n’est donc pas surprenant que la pharyngite et la laryngite figurent parmi les maladies hivernales les plus courantes. Elles affectent une grande partie de la population adulte et non adulte.

#8 Otite

Parmi les maladies hivernales, il y a aussi l’otite, l’inflammation de l’oreille interne. En fait, elle est souvent liée à des troubles grippaux typiques de la saison froide. Ses symptômes sont de violents tiraillements dans l’oreille, des vertiges, une sensation d’oreille bouchée et des nausées, pouvant aller jusqu’à de la fièvre.

#9 Rhinite allergique

La rhinite allergique est une inflammation de la muqueuse qui tapisse le nez. Elle est provoquée par une réaction allergique, qui provoque des symptômes tels que des éternuements, un écoulement nasal et des démangeaisons nasales. Ces symptômes peuvent durer de quelques minutes à plusieurs jours.

La substance qui provoque l’allergie varie pour chaque personne. C’est généralement du pollen de plantes, de la poussière, des acariens ou des poils d’animaux. Cette maladie est chronique et incurable. Cependant, il existe des traitements qui peuvent aider à traiter et contrôler ses symptômes, comme les antihistaminiques, les corticostéroïdes nasaux. Il faut surtout éviter le contact avec des substances allergiques.

#10 Sinusite

La sinusite est une inflammation de la muqueuse des sinus, qui sont des structures autour du nez. La maladie provoque des symptômes tels que des douleurs dans la région du visage, des sécrétions nasales et des maux de tête. Les personnes qui ont déjà un certain degré de rhinite allergique ont plus tendance à développer cette inflammation.

Cette maladie est principalement causée par des infections virales, par les virus du rhume et de la grippe, et par des allergies. Seule une petite partie est causée par des bactéries. L’utilisation d’antihistaminiques, d’anti-inflammatoires, de décongestionnants et de lavage nasal avec une solution saline est généralement recommandée par le médecin. L’utilisation d’antibiotiques n’est indiquée qu’en cas de suspicion d’infection bactérienne.

#11 Pneumonie

La pneumonie survient lorsque l’inflammation et l’infection des voies respiratoires atteignent les poumons. La maladie est généralement causée par des bactéries, des virus ou, plus rarement, des champignons.

Les symptômes de la pneumonie comprennent des crachats jaunes ou verdâtres, une fièvre d’environ 38 °C ou plus et des frissons. Si l’infection est grave, elle peut également provoquer un essoufflement, des difficultés respiratoires et une respiration sifflante.

Le traitement dépend de la cause. Le plus souvent, il se fait avec des antibiotiques et des analgésiques. Dans les cas plus graves, lorsqu’il existe des signes avant-coureurs, tels qu’une mauvaise oxygénation du sang, une confusion mentale ou une insuffisance rénale, une hospitalisation peut être nécessaire.

#12 Asthme

Les crises d’asthme surviennent chez les personnes prédisposées, qui ont une maladie pulmonaire inflammatoire. La maladie peut être déclenchée par des facteurs allergiques, comme le froid et la poussière, par exemple. Ces crises sont plus fréquentes chez les enfants, bien qu’elles surviennent également chez les adultes, et provoquent des symptômes tels qu’une respiration sifflante, un essoufflement et une toux.

#13 Méningite

La méningite est l’infection des membranes qui entourent le cerveau par des virus, des bactéries, des champignons et des parasites. Elle provoque des symptômes qui peuvent apparaître soudainement, avec une forte fièvre, des maux de tête sévères, des courbatures et des vomissements.

La méningite est plus fréquente chez les enfants, mais elle peut survenir chez les adultes. Elle est transmise par contact avec des gouttelettes de salive d’une personne infectée par la toux, les éternuements ou la conversation.

#14 Bronchite aiguë

La bronchite peut être définie comme une infection respiratoire qui se caractérise par une inflammation des bronches, qui finit par altérer la respiration. La forme aiguë de la bronchite peut être causée par des virus ou des bactéries.

Parmi les symptômes causés par ce problème figurent l’essoufflement, la respiration sifflante, la toux, la fatigue, les douleurs thoraciques, les malaises et la fièvre. Le traitement, en général, vise à traiter les symptômes, tels que la fièvre et les difficultés respiratoires. L’utilisation d’antibiotiques sera recommandée lorsque la bronchite est causée par des bactéries.