La résolution efficiente des problèmes de santé humaine passe par un bon adressage du malade. Savoir quel spécialiste contacter devant un symptôme donné est une étape cruciale dans le rétablissement de la santé. Parmi les nombreux spécialistes disponibles se trouvent les urologues dont les domaines d’action demeurent assez méconnus. Que fait l’urologue et quand devriez-vous en consulter un ?

Quand devriez-vous consulter un urologue ?

L’urologie est la spécialité médicale qui s’intéresse aux pathologies de l’appareil urinaire, aussi bien chez l’homme que chez la femme. Elle s’occupe également des affections de l’appareil génital de l’homme. C’est une spécialité transversale, à la fois médicale et chirurgicale, et qui intervient dans toutes les tranches d’âges.

Les circonstances devant vous pousser à consulter un urologue sont nombreuses. Tout d’abord, les modifications anormales de votre façon d’uriner et l’aspect de votre urine peuvent nécessiter l’avis d’un spécialiste. Ensuite, une fréquence urinaire élevée, surtout si elle survient la nuit, des difficultés à uriner ou encore un jet urinaire faible sont autant de manifestations pouvant requérir l’avis d’un urologue.

De même, la présence de sang ou d’un liquide blanchâtre dans les urines est un signe d’orientation vers un urologue. D’autre part, il existe des signes liés aux organes génitaux, notamment :

  • une douleur aux testicules,
  • des veines spermatiques qui sont un peu trop apparentes,
  • une déformation ou une douleur du pénis…

Au cours d’un week-end ou en pleine nuit, ces douleurs peuvent vous amener à la recherche d’un urologue en urgence. Également, si vous décidez d’avoir une circoncision, l’urologue est le mieux placé pour vous la faire de la manière la plus esthétique qu’il soit.

L’urologue entre également en jeu dans le processus de dépistages des cancers uro-génitaux, notamment celui de la prostate. C’est le second cancer le plus fréquent de l’homme. Il est donc important de le détecter tôt afin d’entreprendre un traitement curatif. En cela, ce spécialiste est incontournable.

consultation urologuePatient à la recherche d’un urologue privé à Montréal en raison de douleurs à la miction

Quels sont les problèmes les plus courants que les urologues traitent ?

Comme mentionné plus haut, l’urologue s’occupe aussi bien des hommes et des femmes que des enfants. Les affections masculines courantes concernent la prostate. En effet, les pathologies prostatiques, l’hypertrophie bénigne en tête, sont responsables de la majorité des troubles de la miction chez les hommes à partir de 50 ans. Il ne faut pas non plus oublier le cancer de la prostate dont la prise en charge est assurée par l’urologue, du dépistage au traitement en passant par le diagnostic positif.

L’autre versant des affections urologiques masculines concerne les troubles sexuels et de la fertilité. Il faut savoir que près de 10 % des couples sont infertiles, et un facteur masculin est incriminé dans la moitié des cas. Il s’agit d’une pathologie plus fréquente qu’on ne pourrait le croire. À cela s’ajoutent les troubles érectiles, les troubles de la libido et de l’éjaculation. Ces dernières sont polymorphes et il peut être question d’éjaculation prématurée, tardive ou baveuse.

Du côté des femmes, les problèmes urologiques se concentrent autour de l’incontinence urinaire. Il en existe deux types principaux : l’incontinence urinaire d’effort et l’incontinence urinaire par impériosité. La première se traduit par une perte involontaire d’urines lors des efforts s’accompagnant d’hyperpression abdominale. La seconde se manifeste par une impossibilité de retenir les urines lorsque l’envie se présente, tellement cette dernière est pressante.

Indifféremment des sexes, l’urologue gère au quotidien des personnes ayant des calculs urinaires, peu importe la localisation. Ceux-ci sont responsables de douleurs lombaires désignés sous le nom de colique néphrétique. En effet, ces calculs se compliquent généralement d’infections urinaires. Toutefois, ces infections peuvent survenir en l’absence de tout calcul. Elles constituent aussi un champ d’intervention fréquent pour l’urologue.

À quoi pouvez-vous vous attendre lors de votre consultation chez l’urologue ?

La consultation chez l’urologue se déroule comme toute autre consultation. Elle débute par l’interrogatoire où le médecin recueille vos plaintes. Il cherche à les caractériser, identifier les facteurs pouvant les aggraver ou les soulager. C’est une étape importante et vous pouvez vous sentir à l’aise à relater les symptômes dont vous souffrez.

L’interrogatoire se poursuit par la recherche de vos antécédents qu’ils soient personnels ou familiaux. Ici, il faudra mentionner les maladies habituelles dont vous souffrez et vos habitudes addictives comme la prise d’alcool ou de tabac. Vous serez aussi amené à parler de certaines affections dont vos parents du premier degré auraient souffert (cancer de la prostate ou du sein par exemple).

Ensuite, vient l’examen physique où l’urologue va inspecter votre corps à la recherche de signes particuliers. Il peut aussi palper vos lombes et l’abdomen. À cette étape, le spécialiste peut être amené à faire un toucher rectal pour examiner votre prostate. À la fin de cet examen, il vous sera demandé certainement un bilan complémentaire pour affiner le diagnostic. Ce bilan peut être réalisé séance tenante ou en différé. Il peut s’agir d’examens de sang, d’urines, d’imagerie ou encore morphologique (cystoscopie).

consultation urologique

Une consultation chez un urologue est-elle prise en charge ?

Les consultations urologiques sont prises en charge au même titre que celles des autres médecins, spécialistes comme généralistes. Ces prestations sont remboursées par la sécurité sociale selon des critères bien définis. Les consultations en général sont réparties en deux grandes catégories : les consultations de secteur 1 et celles de secteur 2.

La première catégorie concerne les urologues qui facturent leurs consultations à des tarifs conventionnels. L’assurance maladie se charge de rembourser 70 % de la facture. Dans la seconde catégorie, le praticien a le libre choix de fixer ses honoraires et peut faire des dépassements d’honoraires. Ces derniers doivent néanmoins être pratiqués avec tact et mesure. Des mesures-sanctions sont prévues contre ceux qui seraient portés à exagérer. Dans ce cas-ci, l’assurance ne rembourse que son quota calculé sur la base des tarifs conventionnels. Les dépassements sont votre charge.

Toujours dans cette même catégorie, il existe une classe de praticiens ayant souscrit à l’option de pratique tarifaire maîtrisée, anciennement contrat d’accès aux soins (CAS). Ceux-ci prennent l’engagement de pratiquer des tarifs modérés et, en échange, l’assurance rembourse leurs prestations selon le même pourcentage que ceux du secteur 1.

Le domaine d’action de l’urologue est vaste et couvre bien plus de symptômes et de pathologies que l’on pourrait le croire. Il n’est pas toujours évident de savoir quand en solliciter un. Votre médecin traitant sera un puissant allié dans ce sens.