Il y a seulement quelques décennies, être diagnostiqué séropositif au VIH équivalait généralement à une condamnation à mort. Heureusement, grâce à des méthodes de recherche avancées, les patients séropositifs ont désormais accès à des thérapies efficaces. Ces traitements leur garantissent une longue vie. Vivre séropositif est donc désormais aisé pour qui prend soin de sa santé.

Alimentation pour séropositif au VIH

Vivre séropositif au VIH est désormais peu contraignant. En matière d’alimentation, vous devez toutefois essayer de manger sainement et de façon équilibrée. Il est bon d’inclure dans son alimentation les aliments suivants :

  • Féculents (pain, gruau, pommes de terre, pâtes, riz, céréales, bananes vertes) : ces types de produits sont une source d’énergie, ainsi que de fibres et de minéraux précieux;
  • Fruits et légumes : ils sont la principale source de vitamines;
  • Aliments riches en protéines (volaille, poisson, haricots, …);
  • Produits laitiers : les fromages, les yaourts et le lait maintiennent des niveaux élevés de calcium. Si un patient séropositif est intolérant au lactose, il vaut donc mieux introduire du du lait caillé ou du kéfir dans l’alimentation;
  • Graisses : l’huile ou le beurre ne sont pas seulement une source d’acides gras. Ils permettent également l’absorption des vitamines A, D, E et K.

Bien suivre son traitement pour séropositif au VIH

Non traitée, l’infection sexuellement transmissible au VIH conduit au développement du SIDA ou syndrome d’immunodéficience acquise. Il s’agit d’une série de maladies, y compris des infections et des cancers, qui réduisent la qualité et la durée de la vie. Les personnes vivant avec le VIH doivent suivre un régime alimentaire approprié, prendre consciencieusement leurs médicaments et éviter les situations susceptibles de menacer leur immunité. Ce sont les grands principes pour vivre une vie de qualité en tant que personne séropositive.

Hydratation

Il est également important de maintenir un niveau d’hydratation adéquat. Fournir un minimum de 2 litres d’eau par jour favorise le bon fonctionnement de l’organisme et prévient les effets de la déshydratation (faiblesse, somnolence, vertiges).

La question de la consommation d’alcool par les personnes vivant avec le VIH n’a pas encore été tranchée. Rien n’indique que la consommation d’une bière, d’un verre de vin ou d’un verre de vodka puisse nuire à la santé d’une personne séropositive au VIH. Certains experts disent que de petites doses d’alcool peuvent en fait être bénéfiques pour réduire le stress et stimuler l’appétit.

Sexe

Le contact sexuel est l’un des moyens de propagation du virus. Il convient toutefois de rappeler que tous les comportements ne présentent pas le même risque. La plus grande probabilité d’infection est lors de relations anales, à la fois hétérosexuelles et homosexuelles. Par contact vaginal, le virus se transmet plus facilement de l’homme à la femme que l’inverse. Quant au contact oral, il n’est pas totalement sûr, comme on le croyait au début de l’épidémie de VIH/SIDA. Bien que le risque d’infection dans de telles situations soit plus faible, il existe toujours.

Tout comportement sexuel dans lequel les muqueuses n’entrent pas en contact avec des sécrétions génitales ou du sang ne présente pas de risque d’infection. Une protection efficace contre l’infection est assurée par un préservatif, à condition qu’il soit de bonne qualité. Et si vous êtes en couple, des spécialistes vous aideront à avoir des enfants non infectés.

École, études, travail, voyage

Le VIH ne limite en aucune manière les opportunités d’étudier ou de travailler. Si vous êtes séropositif au VIH, votre efficacité ou votre intelligence et vos capacités restent intactes. Et vous pouvez continuer à faire valoir vos compétences au travail.

Les personnes infectées doivent voyager prudemment, surtout en période de pandémie. Voyager comporte le risque de contracter diverses maladies infectieuses et de développer une réaction allergique. Il est donc bon de vérifier les options de traitement dans votre pays et s’intéresser aux différents types d’assurance voyage. Vous devrez consulter un médecin sur les vaccinations et leur innocuité pour les personnes vivant avec le VIH. Vous devez également essayer d’obtenir autant d’informations que possible sur le pays de destination.

Quand on est séropositif au VIH, on peut continuer à aller à l’école, conserver son emploi et vivre encore très longtemps. Il faudrait pour cela faire attention à son alimentation, bien s’hydrater, être prudent quant au sexe et surtout prendre correctement ses médicaments.