Chaque jour, nombreux sont les fumeurs qui souhaitent arrêter de fumer. Cependant, le sevrage tabagique est un véritable parcours du combattant. Entre la fatigue, le sommeil et les sauts d’humeur, arrêter définitivement de fumer n’est en effet pas une partie de plaisir. Différentes techniques et méthodes ont été mises au point pour vous aider à y parvenir. C’est notamment le cas de l’hypnose, des patchs à la nicotine, de la cigarette électronique, des gommes à mâcher, de la thérapie cognitive et comportementale, ou encore de la laserothérapie. Cette méthode peu conventionnelle promet aux fumeurs un sevrage quasi instantané sans pour autant ressentir ses effets. Si vous ne l’avez jamais tenté, il serait peut-être temps de la considérer. Découvrez sans plus tarder pourquoi cette technique est intéressante.

Petit historique de la thérapie au laser en France

En France, plus précisément dans la capitale, les premiers traitements laser anti tabac datent des années 90. La technique a été développée de façon concomitante à Paris et à Montpellier. À ses débuts, la laserothérapie consistait principalement à viser les endorphines. La durée du traitement était alors particulièrement longue. Les patients devaient en effet se soumettre à trois séances de traitement afin d’espérer des résultats pas toujours probants.

Fort heureusement, avec les avancées techniques et scientifiques, la laserothérapie a atteint de nouveaux seuils d’efficacité. Cela en fait désormais un traitement efficace contre l’addiction tabagique. La miniaturisation des outils et l’amélioration de la sensibilité pour la détection des terminaisons nerveuses ont amélioré sensiblement la précision de cette technique au laser.

La thérapie au laser, des taux de sevrage élevés

La thérapie au laser s’avère plutôt efficace pour arrêter de fumer. Toutefois, il vous faudra avoir une détermination et une volonté de fer. La plupart des centres stop tabac affirment que le taux d’efficacité de cette méthode est situé entre 75 et 92 %. Les résultats sont donc probants et on estime que les risques de rechute après une quinzaine de jours sont quasiment nuls.

Comment fonctionne la thérapie au laser pour arrêter de fumer ?

La laserothérapie comme l’indique son nom est une thérapie qui se sert d’un faisceau laser fortement concentré, mais dont la puissance demeure inférieure à celle d’une lampe de 60 watts. L’objectif de ce laser de faible intensité est de stimuler certains points précis du pavillon de l’oreille. Cette méthode peut être assimilée à une forme d’acupuncture de l’oreille qui n’a pas recours à des aiguilles.

pavillon oreille traitement anti tabac

La laserothérapie fonctionne selon le principe suivant : la stimulation des points au niveau du pavillon de l’oreille provoque une libération d’endorphines (connues pour la sensation de bien-être qu’elles offrent) et d’opiacés dans le cerveau. En parallèle, cette stimulation inhibe les récepteurs nicotiniques, cause de votre dépendance.

Le laser une fois en contact avec le pavillon assure d’une part l’activation des deux glandes du système nerveux, à savoir l’hypothalamus et l’hypophyse. D’autre part, il déclenche une grande sécrétion d’hormones du plaisir. La laserothérapie aide également à stopper la dépendance à la nicotine tout en stimulant les plexus nerveux des points précis via des micro variations. Celles-ci excitent les terminaisons nerveuses sans sauter le point cible.

Comment se déroule une séance de thérapie au laser ?

La thérapie au laser est une méthode qui n’a pas connu, à ses débuts, sa popularité actuelle compte tenu de ses faibles taux de réussite et du nombre de séances nécessaires avant d’observer des résultats. Actuellement, une seule séance de sevrage au laser pour arrêter de fumer suffit pour obtenir des résultats probants.

Les thérapeutes qui proposent des séances de laserothérapie à leurs patients vous font habituellement passer un test de dépendance au tabac. Cela leur permet ainsi de faire un point sur la durée de votre addiction, vos diverses tentatives d’arrêt et vos éventuelles rechutes.

Une séance de thérapie au laser dure en moyenne une heure. Au cours de celle-ci, le thérapeute stimule trois à dix points sur l’une ou vos deux oreilles. Il se sert d’appareils guidés électroniquement pour gagner en précision. À l’instar de toute séance qui implique l’utilisation d’un faisceau de laser, vous porterez des lunettes de protection opaques pour la sécurité de vos yeux. Cet équipement suffit pour vous assurer un traitement sans risque. Le plus souvent, à l’issue de la séance, votre thérapeute vous proposera de signer un contrat dans lequel vous vous engagez à arrêter de fumer. Dans certains centres, un suivi d’un an vous sera proposé.

séance thérapie laser tabagisme

Comment savoir si la thérapie au laser vous convient ?

Arrêter de fumer est un processus qui nécessite du temps et surtout de la patience pour une rémission complète. Si la thérapie laser permet de raccourcir considérablement ce temps, est-elle pour autant adaptée à tout le monde ? Cette méthode à l’efficacité démontrée est parfaitement indiquée pour les personnes qui désirent cesser de fumer sans pour autant subir les affres du sevrage tabagique. Si vous avez déjà essayé plusieurs fois seul sans succès, ce traitement au laser est indiqué pour vous.

La thérapie au laser pour le sevrage tabagique peut être employée indépendamment du médicament que vous prenez, car elle ne possède aucune contre-indication. Elle peut par exemple être pratiquée sur une femme enceinte, un senior, un jeune et en général sur toute personne qui désire activement arrêter de fumer. Il est toutefois recommandé d’éviter une séance de lasérothérapie à la veille d’un long voyage. En tant que conducteur, cela vous évitera un sommeil profond.

Combien coûte une séance de thérapie laser ?

Le prix d’une séance de sevrage tabagique au laser varie essentiellement selon le centre dans lequel vous vous rendez. Comptez environ entre 200 et 450 euros pour une séance de lasérothérapie. Ce prix peut sembler élever, mais est totalement dérisoire comparé aux 3600 euros que dépensent en moyenne les fumeurs chaque année. S’il est possible pour vous de bénéficier d’une réduction, le laser ne fait pas partie des sevrages tabagiques remboursés par la Sécurité sociale.

Comment bien choisir votre centre de sevrage tabagique au laser ?

Pour tirer le meilleur parti de la thérapie au laser dans le cadre de votre sevrage tabagique, il est nécessaire de choisir scrupuleusement votre centre de thérapie. Pour ce faire, vous devez être intransigeant sur certains points. Tout d’abord, assurez-vous de choisir un centre où les thérapeutes qui exercent sont des spécialistes des addictions et experts du sevrage par thérapie au laser. Considérez également le taux de réussite moyen du site. Bien évidemment, plus celui-ci est élevé, mieux c’est.

Par ailleurs, certains centres proposent à leur client un soutien personnalisé. Chaque patient est différent et rien de mieux qu’un accompagnement à la carte pour optimiser les résultats de la thérapie. Les centres qui offrent une telle approche sont à privilégier. Optez également de préférence pour les centres qui offrent une garantie en cas de rechute. Vous aurez ainsi l’assurance de continuer à bénéficier d’un soutien si cela vous arrivait. Certains proposent compte tenu de la confiance en l’efficacité de leur technologie, une garantie d’un an. Ainsi, vous pouvez bénéficier d’un nouveau traitement gratuit si d’aventure, vous rechutez.

Par ailleurs, certaines plateformes spécialisées d’avis d’utilisateurs notent les centres de sevrage tabagique. Vous pouvez donc les consulter et opter pour les centres les mieux notés (de zéro à cinq étoiles). Plus la note est élevée, plus les centres en question proposent des services qualitatifs. Le plus souvent, les meilleurs établissements sont également les plus chers. Ceux-ci peuvent en effet se permettre d’utiliser des matériels à la pointe de la technologie pour résoudre vos problèmes d’addiction ou de dépendance tabagique.

arrêt tabac thérapie laser

La thérapie au laser est-elle réellement sans effets secondaires ?

S’il y a bien un fait sur lequel semblent s’entendre tous les centres ou établissements spécialisés dans le sevrage tabagique au laser, c’est l’absence d’effets secondaires de cette technique. Elle n’a certes jamais été réellement prouvée scientifiquement, mais son efficacité est bien réelle compte tenu du nombre grandissant d’établissements de ce type. Si des risques existent, ils ne sont pas communiqués par les autorités scientifiques.

La plupart des personnes sevrées au laser témoignent ne pas avoir eu d’effets secondaires. Une remarque récurrente est toutefois notée : un sommeil très profond la première nuit. Par ailleurs, d’autres personnes souffrent d’une irritabilité très passagère. À l’instar des pointeurs au laser, les rayons du laser doux utilisé en laserothérapie ne font courir aucun risque pour la peau et la santé des patients en général.

Toutefois, il est important de rappeler que le sevrage au laser ne s’attaque pas à la dépendance psychologique ou comportementale, c’est-à-dire celle qui vous donne envie de fumer en soirée, après un repas ou dans les situations de stress intense. De plus, il ne s’agit pas d’un remède magique pour arrêter de fumer. Son efficacité dépend également de votre engagement. C’est d’ailleurs pour cette raison que de nombreux centres de sevrage au laser invitent le patient à signer un engagement formel d’arrêter de fumer.

Quels sont les avantages de l’arrêt du tabac par la thérapie au laser ?

La laserothérapie est une méthode de sevrage tabagique très appréciée pour ses nombreux avantages.

Supprimer les effets du manque

La thérapie au laser permet tout d’abord de supprimer le manque physique de nicotine dans les quelques heures ou 24 h qui suivent le traitement. La durée normale de sevrage peut aller de 2 à 3 mois, voire plus selon le cas. Tout dépend en effet du degré de votre dépendance au tabac.

Elle limite également au minimum les effets secondaires dus à la désintoxication. Ce traitement est d’ailleurs supposé sans dangers et sans effets secondaires comme l’anxiété, les troubles du sommeil, la frustration, l’irritabilité, une prise de poids, une prise de ventre… Ces symptômes du sevrage tabagique apparaissent généralement deux à trois jours après l’arrêt total de la cigarette. Ceux-ci en plus d’être gênants sont l’une des principales causes de la rechute d’un fumeur.

Une meilleure santé

De même, un sevrage du tabac par le laser vous permet de ne plus être victime des dangers du tabac comme les cancers de la peau, des bronches ou de la bouche. Les problèmes cardiaques sont également écartés puisque le cœur retrouve son fonctionnement normal. Vous bénéficiez de ce fait d’une réduction des risques de défaillance cardiaque.

Quelques jours après votre sevrage tabagique au laser, l’activité de vos poumons se normalise. Vos cils bronchiques désintoxiqués vous permettront d’assainir vos voies respiratoires. Votre organisme pourra ainsi mieux s’oxygéner. De quoi vous permettre de retrouver rapidement votre éclat naturel.

De plus, il est connu que fumer est susceptible d’augmenter votre tension artérielle, ce qui est un facteur de risque de l’hypertension. Arrêter la prise de tabac est en définitive un investissement que vous faites pour votre santé et votre bien-être.

Autre avantage d’arrêter de fumer

Un autre avantage de la technique au laser pour le sevrage est son incroyable précision. Si elle s’apparente à l’acupuncture par exemple, la laserothérapie permet d’atteindre de nouveaux horizons de précision. Contrairement à l’aiguille en acupuncture, le laser ne rate pas souvent les points visés. Bien évidemment, l’expertise du praticien doit également être considérée pour mesurer l’efficacité de ce traitement.

Par ailleurs, arrêter la prise de cigarette par le sevrage tabagique au laser ou par toute autre voie d’ailleurs vous permettra de réaliser des économies conséquentes à long terme. Les fumeurs dépensent en moyenne 70 euros par semaine dans l’achat de paquets de cigarettes.

La thérapie au laser pour arrêter de fumer est une technique connue pour sa grande efficacité. Le sevrage tabagique est connu pour être une véritable épreuve aux fumeurs qui souhaitent décrocher. La lasérothérapie est sans effet secondaire comme les troubles de l’humeur. Elle présente également de nombreux autres avantages, mais ne permettra pas de lutter contre la dépendance comportementale. Pour une efficacité maximale, vous devez donc être engagé à vous libérer de votre dépendance. Assurez-vous également de choisir un bon centre pour profiter d’un accompagnement sur mesure dans le cadre de votre sevrage tabagique.